Retrouver le plaisir de dessiner grâce aux doodles

Bonjour à tous,
Comment va votre créativité aujourd'hui?

Vous les avez surement croisé sur ma page Instagram ou Facebook car vous êtes nombreux à me faire des commentaires à leur sujet, donc aujourd’hui je vais vous parler des doodles, et surtout de comment cette pratique m'a aidé à me décomplexer vis à vis de mes dessins.

Doodle par Ophélie Camélia

J'ai toujours été très complexée par le fait de ne pas avoir pu faire de grandes écoles d'arts ou de longues études supérieures. Et peu à peu ce complexe a fini par envahir aussi mes dessins, jusqu'à en être complètement tétanisée à l'idée de mal dessiner, finissant bien souvent par m'abstenir avant même d'avoir essayé. Et je tombais ainsi dans un cercle sans fin où je me comparais à untel ou une-telle, pensant que comme mes dessins étaient inexacts et imparfaits, ils n'avaient aucune valeur, que comme je ne dessinais pas selon un style préétabli (manga, carton, illustrations...) ces croquis n'avaient pas le droit d'exister, etc. Il n'y a bien sur pas loin à aller chercher pour comprendre qu'en rejetant mes croquis, c'était aussi une partie de moi que je rejetais, incapable d'admettre ma propre imperfection, cherchant sans cesser à me conformer, et à poursuivre ce but inatteignable de la perfection pour être acceptée... ce qui inévitablement n'a fait qu'accentuer encore plus ces complexes. Ne m'autorisant plus qu'à pratiquer timidement l'aquarelle (et encore), et m'interdisant tout autre forme d'expression picturale.

Et puis je suis tombée sérieusement malade, j'étais devenue très affaiblie physiquement et neurologiquement, et je ne pouvais plus sortir de chez moi à cause de mes traitements, tout comme je n'avais plus la force de passer des heures assise à mon bureau pour peindre. C'est à ce moment là que la frustration de ne plus dessiner, que je contenais en moi depuis des années a littéralement explosé.

Alors j'ai commencé à dessiner des doodles.
A ce moment là, c'était comme si j'avais passé un accord avec moi même. Où je reconnaissais que oui la maladie me causait des troubles neurologiques, et que je ne pouvais pas changer cela, alors si je voulais continuer à dessiner, à partir de maintenant je devais m'autoriser à mal dessiner pour ce projet de doodle, à juste m'exprimer sans chercher la perfection du trait, sans vouloir dessiner comme quelqu'un d'autre... juste pour m'amuser...
J'ai alors commencé à croquer tous les jours à l'aide de dessins très enfantins mon quotidien avec la maladie etc... Et là "miracle", cela m'a peu à peu libéré... au fil des jours je retrouvais la joie et l'amusement de dessiner que j'éprouvais étant enfant. Puis, petit à petit j'ai commencé à les montrer, et à constater de bons retours dessus, et chaque commentaire positif me donnait un peu plus confiance en moi, alors j'ai osé timidement, pas à pas tester de nouvelles choses (des perspectives bancales, dessiner d'autres personnes, utiliser des feutres, y mettre des touches d'aquarelle...). Finalement aujourd'hui mon carnet de doodles est devenue ma nouvelle aire de jeu, mon endroit magique et privilégié où je peux décompresser, où je peux oublier mes cours de dessins, où je peux jouer et m'exprimer etc... sans me soucier du regard des autres, et sans entrer dans une espèce de compétition avec les autres.

Doodle par Ophélie Camélia


Qu'est-ce que les doodles:
Le mot "doodle" est un mot anglais qui signifie « gribouillage ». Plus concrètement cela va être un style de dessin assez simple, rapide, voir même enfantin, qui ressemble au dessin automatique que l'on peut faire quand on est au téléphone (ou quand vous vous ennuyiez en cours) .

Quelques conseils pour se mettre aux doodles:
  • Sur quel support? 

N'importe quel type de cahier ou carnet peut faire l'affaire, vous pouvez utiliser votre bullet jounal, avoir un cahier spécialement dédié pour vos doodles, ou encore un agenda. Certains préfèrent utiliser des cahiers à points ou a petits carreaux pour se repérer lorsqu'ils dessinent, d'autres affectionnent uniquement les pages blanches. Il va vous falloir tester pour trouver ce qui vous convient le mieux, mais tous ces type de carnets font aussi bien l'affaire les uns que les autres. 
Attention tout de même à ne pas utiliser un papier trop fin (pas moins de 100g/m2 voir plus vous travaillez à l'aquarelle) pour éviter que votre dessin transperce le papier, et se retrouve alors visible sur le verso.

Personnellement j'aime bien les dessiner dans mon agenda, car il a une page pour la semaine où je peux écrire mon planning d'on coté, et de l'autre une page libre à petits carreaux, ce qui laisse de l'espace pour dessiner. L’avantage de l'agenda c'est que cela me permet de garder une trace chronologique des événements qui se sont passés, ce qui me permet d'en faire une sorte de journal quotidien de souvenirs illustrés. Un autre gros plus de l'agenda, c'est que si il y a des jours où je n'ai pas le temps de faire mes doodles, j'ai quand même toute ma semaine d'écrite, donc je sais quoi dessiner quand j'ai enfin un peu de temps pour m'y mettre et que je veux rattraper mon retard.

Doodle par Ophélie Camélia

  • Quels outils? 

Vous pouvez aussi bien dessiner directement aux stylos bille il en existe de différentes couleurs, des à paillettes, des pastels etc., aux feutres, aux crayons de couleurs, au stylo feutre noir puis colorier ensuite votre croquis... peu importe, il n'y a pas de règle. Vous pouvez aussi bien avoir un carnet de doodle très homogène dans lequel vous n’utilisez qu'une seule technique et toujours les même outils, ou bien vous pouvez vous servir de votre carnet de doodle comme d'un support pour tester chaque jour de nouvelles choses. 
Attention tout de même si vous souhaitez utiliser l'aquarelle pour colorier vous croquis, penser à vous servir d'un feutre noir à l'encre de chine indélébile du type "sakura pigma micron", pour éviter que l'eau de votre aquarelle ne fasse baver le tracé au feutre. 
Dernière astuce si vous ne vous sentez pas sûr de vous, vous pouvez très bien commencer par faire le croquis au crayon, puis le repasser au feutre après. 

C'est ce que je faisais quand j'ai commencé.  Maintenant je ne me sers plus du crayon que pour mettre en place grossièrement les formes principales, cela me permet de bien voir la place que chaque chose occupera, et de mieux gérer l'espace sur ma page, puis j'ajoute directement tous les détails lorsque je travaille au feutre pour gagner du temps. 

Doodle par Ophélie Camélia

  • Que dessiner? 
Vous pouvez dessiner tout ce qui vous passe par la tête, mais n'ayez pas peur de commencer par des petites choses simples, cela va vous aider à prendre confiance en vous et a déterminer quel type de doodles vous avez envie de faire, et quels sont les sujets qui vous intéressent.
Mes premiers doodles étaient littéralement des bonhommes "bâtons", c'est avec la pratique quotidienne que j'ai eu envie de faire des choses un peu plus poussées .

Doodle par Ophélie Camélia

  • Manque d'inspiration?
Une bonne astuce pour ne jamais manquer d'inspiration, c'est de dessiner son quotidien!
Et si vous n'avez pas envie de dessiner des humains, pourquoi ne pas choisir un animal qui vous  représenterait (ou représenterait vos amis). Par exemple un lapin, un écureuil, un chat... cela permet de s'affranchir de la peur de la ressemblance, si vous croquez vos proches.
Et si vous n'avez pas envie de croquer votre quotidien, pourquoi ne pas choisir un thème par mois, par semaine, ou par jour. Ou bien encore vous inspirer des saisons, des fêtes qui ponctuent l'année, des fleurs qui poussent dans votre jardin ou des succulents plats que vous cuisinez, ou déguster ... bref il y a une multitude d'inspiration à porter de main, donc n'hésitez pas à ouvrir les yeux sur votre environnement et à dessiner tout simplement ce qui vous passe par la tête sur le moment ! 

Comme je suis toujours malade, et que donc mon quotidien n'est pas toujours très varié, j'aime de plus en plus utiliser mon carnet de doodles comme un lieu pour tester de nouvelles choses, telles que des mandala, des couronnes de fleurs etc...  mais toujours en gardant cet esprit simple et enfantin, sinon je recommence à me mettre la pression: "du bien dessiner"!
Et parfois le résultat n'est pas forcément au rendez-vous, mais ça fait aussi parti du jeu, et j'accepte sur ce carnet de pouvoir me planter, ce qui m'évite de laisser tomber en cours de route!

Doodle par Ophélie Camélia

  • Des sites  inspirants?
N'hésitez pas à aller faire un tour sur instagram ou pinterest.
Instagram fourmille notament de pages qui proposent des challenges avec une liste de dessins sur un thème précis à faire tout les jours, un peu comme l'Inktober. Par exemple au mois de Juin l'on vous proposera peut-être comme sujet la mer, et tout les jour vous aurez une espèce de poissons à dessiner.
Pour trouver ces listes utilisez des hashtag du type: #hobonichichallenge #inktober #drawingchallenge 

  •  Un livre pour commencer?
J'ai commencé mes doodles à la suite de la lecture d'un petit livre qui s'appelle: "1001 dessins à la Japonaise", l'illustratrice nippone Kamo est spécialisée dans ce type de petits dessins mignons et facile à faire, et le livre regorge d'astuces très simples à reproduire, qui devraient vous permettre de vous lancer sans peine.

Encore aujourd'hui il m'arrive de temps en temps de le ré-ouvrir lorsque je me demande comment je pourrais dessiner telle ou telle chose, et j'y trouve toujours des pistes qui vont m'aider à construire mon doodle. 



Voilà j'espère que ces petites astuces vous auront donné envie de vous lancer vous aussi dans les doodles, car c'est vraiment une pratique qui a changé ma vie picturale. Cela m'a permis de retrouver la joie que j'avais à dessiner étant enfant, pour le simple plaisir de jouer avec des crayons, dans la légèreté et sans toute la pression du "bien dessiner" que l'on peut parfois ressentir étant adulte. Mais c'est surtout une pratique qui m'a permis de retrouver confiance en moi, à tel point qu'aujourd'hui j'ai enfin osé franchir la porte et m’inscrire à un cours de dessin, car je n'ai plus envie de m’arrêter de croquer tout ce que je vois, et j'en envie de progresser et de tester de nombreuses techniques !

Si le sujet vous intéresse n'hésitez à me dire dans les commentaires si vous avez envie que je vous fasse des articles plus détaillés sur les différents carnets, le matériel, les livres pour se mettre aux doodles, ou encore que je vous montre quelques doodles faciles à réaliser...  ou bien si vous avez des questions auxquelles je n'ai pas répondu.

Enfin vous pouvez aussi vous inspirer de mes propres doodles que je poste sur mon instagram et sur youtube vous les trouverez avec le hashtag #lecameliadoodle,  et n'hésitez pas à me partager ceux que vous faite à partir de mes models avec le hashtag: #drawwithcamelia, afin que je puisse voir les merveilles que vous créez.


Je vous dis à très bientôt 

Articles les plus consultés